À propos d’Hélène

La rencontre d’un permanent quotidien,  les intimités diverses et malgré tout liées, nourrissant la vie, sont les centres vitaux de mon atelier imaginaire.

 

Helene2

Originaire des Landes, Hélène Duplantier obtient une maîtrise d’Arts Plastiques à l’Université de Bordeaux et un DEA d’Esthétique et Sciences de l’Art à l’Université Paris I. Elle a travaillé dans la décoration cinéma et dans l’illustration pour différents magazines. Actuellement, elle enseigne aux Arts Décoratifs et intervient dans des stages pour la Fémis et le conservatoire national supérieur d’art dramatique.

Son activité de peintre l’a conduite à expérimenter toutes les techniques picturales, mais elle se tourne tout particulièrement vers le dessin et l’aquarelle rehaussée à la mine graphite

Ses séries sur les serres — Le défi (2011) — cherchent à confronter la luxuriance végétale à l’enfermement et à la discipline, en mettant en scène l’irruption du sauvage dans une prison architecturée. Les traces fantômes de ce conflit, ou plutôt de ce dialogue oublié, entre “nature“ et “culture“ prennent les traits de corps sveltes ou d’ombres immanentes d’enfants libres et déliés défiant toute gravité.

Puis l’armature se sépare du végétal et apparaissent ses recherches de forêts, de champs, d’eau, travaillés comme ses architectures intérieures et extérieures qui leur font écho.

Botaniste de l’âme, Hélène Duplantier, dans son travail en cours, approfondit encore cette réflexion à l’endroit où la forêt primordiale se révèle la matrice multitudineuse de tout ouvrage humain.